Ecole -Les associations étudiantes encouragent le « Learning by Doing » à Rennes School of Business

Les associations étudiantes encouragent le « Learning by Doing » à Rennes School of Business

Les associations étudiantes de Rennes School of Business adoptent un nouveau modèle d’apprentissage

Les associations étudiantes font partie intégrante de l’expérience de Rennes School of Business. En première année du Programme Grande École, tous les étudiants doivent valider un module basé sur leur participation à l’une des 26 associations de l’Ecole.

Les associations étudiantes de Rennes SB sont réparties en cinq domaines d’activités avec un vaste choix de projets, afin que les étudiants puissent en choisir un dans lequel ils se sentent personnellement investis. Les projets peuvent se concentrer sur les services aux entreprises, l’entrepreneuriat, le développement durable, la finance, les projets humanitaires, les événements sportifs, artistiques et culturels, les services aux étudiants, etc.

Selon Elodie Huré, directrice du Programme Grande École : « La pédagogique par l’action est essentielle à l’école et particulièrement au sein du Programme Grande Ecole. Nous sommes très attentifs à créer un contexte où les étudiants peuvent prendre des responsabilités, apprendre en faisait et aussi exprimer leurs valeurs et développer leur curiosité. Cette pédagogie qu’incarne le Learning by Doing, est aussi l’occasion pour beaucoup d’affiner leur projet professionnel en comprenant mieux ce qu’ils aiment faire, et ce à quoi ils excellent.»

Learning by Doing (Apprendre en faisant)

Au sein de ces associations, nos étudiants sont amenés à concevoir, construire, développer, mettre en œuvre et gérer un projet. Cette expérience fait partie intégrante du Programme Grande École et constitue une composante essentielle du nouveau modèle « Learning by Doing » de l’École. Encadrés et évalués, les étudiants peuvent appliquer leurs connaissances théoriques acquises en classe, tout en acquérant de nouvelles compétences « sur le terrain » pendant le projet.

Gwenaelle Delahaie, coordinatrice du pole associatif, explique que :
« Nous sommes ravis de cette ouverture permise par le Learning by Doing. De nombreux clubs notamment se sont créés suite au lancement de ce nouveau dispositif et nous multiplions les liens avec les associations de notre territoire. Nous sommes au Premier Chapitre d’une nouvelle aventure pour le pôle associatif avec d’excellentes perspectives pour les futures promotions. »

L’idéologie Learning by Doing s’articule autour de trois actions principales :

Learning by Experimenting (Apprendre en expérimentant)

Les étudiants sont encouragés à rejoindre une association dans laquelle ils peuvent expérimenter en découvrant une nouvelle compétence ou un nouveau secteur. En agissant au nom d’une association de l’Ecole, les étudiants participent directement à l’identité de l’Ecole et contribuent à son rayonnement.

Learning by Working (Apprendre en travaillant)

Certains étudiants choisissent un job étudiant à travers lequel ils apprennent de nouvelles techniques, méthodes et stratégies qu’ils peuvent ensuite ramener et partager lors de leurs activités associatives.

Learning by Serving (Apprendre en servant)

Les étudiants peuvent faire du bénévolat auprès d’une association à but non lucratif située en dehors de l’école et liée aux missions et objectifs de leur association scolaire. De cette manière, les étudiants participent à la vie de l’école et agissent en tant qu’ambassadeurs pendant leur service dans la communauté.

Pour Pierre Le Maire, président du Bureau des Elèves :
« Les associations, au sein d’une école de commerce comme Rennes School of business, sont fondamentales pour qu’un étudiant puisse s’épanouir pleinement. Il s’agit ici d’une union d’étudiants, qui ont un intérêt commun, qui avancent ensemble, travaillent ensemble sur différents projets. 

Cela leur apporte tout d’abord du point de vue social, puisque ce sont les personnes avec lesquelles l’individu en question passera la majeure partie de ses prochaines années. Je pense que les associations permettent de créer de véritables « familles ». Elles permettent également de prendre en maturité, de donner plus de responsabilités à des personnes qui en ont besoin. C’est donner à des futurs managers, la possibilité de gérer l’organisation d’un événement de A à Z. Ils apprennent notamment à travailler en groupe en privilégiant une communication permanente, qu’elle soit interne ou externe à l’association. »