Faculté & Recherche -Christophe-Alexandre Senizergues, professeur à temps partiel à Rennes School of Business, bénévole pour la Croix Rouge Française

Christophe-Alexandre Senizergues, professeur à temps partiel à Rennes School of Business, bénévole pour la Croix Rouge Française

Christophe-Alexandre Senizergues, Professeur de Finance à temps partiel à Rennes School of Business, nous parle de son expérience de bénévole avec la Croix-Rouge française lors du premier confinement.

La pandémie sans précédent de COVID-19 a transformé de nombreuses parties de la société, des éléments de notre quotidien aux transformations économiques et sociales à grande échelle. Lors du premier confinement, de nombreuses associations caritatives n’étaient pas équipées médicalement pour faire face à la situation en toute sécurité. La nourriture disponible pour les SDF était donc concentrée sur un plus petit nombre d’associations caritatives en France. Avec leur cadre d’action sociale préexistant et la compétence médicale de leurs secouristes, la Croix-Rouge française a pu agir efficacement pour répondre à la crise.

La Croix-Rouge est une association indépendante qui œuvre aux côtés des gouvernements et des pouvoirs publics pour fournir des services humanitaires, sanitaires, sociaux,  et de formation. Pour répondre au besoin accru de soutien lors du premier confinement national en France début 2020, la Croix-Rouge française a lancé un appel aux « réservistes » d’urgence, volontaires mobilisés partout en France pour soutenir et servir leurs services d’urgence et leurs initiatives sociales. Christophe-Alexandre Senizergues, Professeur de Finance à temps-partiel à Rennes School of Business, fait partie des nombreux bénévoles mobilisés lors du premier confinement en mars 2020. Il nous en dit plus sur son expérience, les facteurs et conséquences sociales et économiques :

« Après le premier confinement, le nombre de personnes sans domicile fixe a malheureusement augmenté. Cette concentration de l’offre sur un nombre plus limité d’associations et cette croissance de la demande ont beaucoup sollicité les réservistes. Ainsi, les bénévoles de la Croix-Rouge sur Paris ont offert plus de 58 000 heures de bénévolat.

A titre personnel, cette expérience bénévole a également renforcé ma motivation professionnelle. En tant que consultant pour un cabinet anglo-saxon sur les marchés financiers, je suis avec attention les propositions de la Banque Centrale Européenne. Par exemple, sa recommandation en début d’année de suspendre la distribution des dividendes pour développer les comptes de réserves. L‘objectif étant notamment de protéger les plus petites banques qui sont plus vulnérables en début de crise. Mon expérience bénévole sur le terrain rend tous ces éléments macro-économiques  très concrets au service de l’État (financements d’urgence), au service de la Santé Publique (dont le budget est essentiellement public), au service des entreprises (aides Covid-19), au service de la liquidité (protection des plus petites Banques en début de crise) et au service d’un grand nombre (chômage partiel notamment). 

Je souhaite remercier chaleureusement tous les professionnels de la Santé, tous les bénévoles et tous les donateurs qui ont permis cette mobilisation exceptionnelle. Merci infiniment à chaque étudiante, à chaque étudiant, à chaque professeur, à chaque membre de la famille Rennes School of Business pour tous vos efforts pendant le confinement. Merci pour tous vos efforts pour nos urgences, pour sauver un maximum de vies. Merci également à la commission des Affaires étrangères de l’assemblée nationale française pour la qualité de son audition de notre Président du Comité International de la Croix-Rouge à Genève. Bref un immense merci à chacune et chacun d’entre vous. »

Tous les programmes de Rennes School of Business ont au moins une formation d’initiation à la RSE ou à l’éthique des affaires.  Pendant l’International Bachelor Programme in Management, les étudiants suivent le module “Resciprocity” en deuxième année dont l’objectif est de développer la conscience sociale, l’humilité et l’empathie des étudiants tout en travaillant pour une cause humanitaire. Lors du module, les étudiants font équipe avec une ONG ou une organisation à but non lucratif afin de mener à bien un projet humanitaire pour lequel ils sont également évalués. L’année dernière, une équipe d’étudiants a choisi d’organiser un tournoi de rugby local afin de récolter des fonds qui ont été reversés à la Croix-Rouge française locale de Rennes.

Regardez la vidéo suivante pour avoir une idée de l’organisation, des installations et des bénévoles mobilisés lors des actions de la Croix-Rouge :

Crédit photo: Madame Anne-Laure Wagner