Impact de la recherche

Une recherche qui imprime sa marque

À Rennes SB, l’impact de la recherche ne se résume pas à la qualité des publications académiques. Ce qui nous intéresse, c’est l’impact de cette recherche sur les autres enseignants, mais aussi sur de multiples acteurs tels que les étudiants, les entreprises ou les décideurs politiques. Il s’agit de tenter d’éclairer le monde qui nous entoure, et de le rendre un peu meilleur qu’il ne l’était avant la rédaction de tel article ou la réalisation de tel projet.

Cette rubrique présente quelques exemples qui illustrent l’impact de nos travaux de recherche sur le plan académique et pédagogique, ainsi que dans le monde de l’entreprise. Ils ne représentent évidemment qu’une petite fraction des recherches entreprises, mais ils donnent une bonne idée du travail mené au sein de l’école.

S’agissant de l’impact académique, les dernières années ont été témoin de progrès considérables. En 2018, l’école a engagé une profonde réforme visant à améliorer la qualité et le volume de nos travaux de recherche, aboutissant à l’élaboration d’une nouvelle Politique de gestion du corps professoral et à la création du Research.Lab, qui décline quatre Domaines d’excellence identifiés comme déterminants. Ces initiatives, qui s’accompagnent d’un soutien marqué aux travaux de recherche du corps professoral, a produit des résultats exceptionnels en l’espace de deux ans. La qualité des publications de nos enseignants a fortement progressé. Comme on peut le voir sur la Figure 1, comparativement au volume de 2017 (notre date de référence), les publications dans des revues de premier plan (classées A et A*) ont progressé de 20 % en 2018, de 160 % en 2019 et de 160 % en 2020. Si en 2020 nous avons déjà atteint le volume de 2019, ces données n’incluent que les articles publiés ou acceptés pour publication (c’est-à-dire à paraître prochainement) dans les trois premiers mois de l’année (ainsi, les résultats de cette année devraient largement dépasser le chiffre déjà remarquable de 2019).

En outre, la qualité de nos publications s’est notablement améliorée. Comme le montre la Figure 2, comparativement au volume de 2017 (date de référence), le nombre de publications dans des revues à comité de lecture a progressé de 31 % en 2018, de 39 % en 2019 et de 18 % en 2020. Là encore, les chiffres de 2020 ne se rapportent qu’aux trois premiers mois (de janvier à mars 2020) et sont déjà meilleurs que ceux de l’année de référence.

Bien entendu, nous sommes conscients que l’impact de la recherche ne dépend pas seulement de la qualité des revues où les travaux sont publiés, ni du nombre de ces publications.

Pour nous, il est tout aussi important que la recherche ait un impact pédagogique. En tant qu’école, les étudiants sont au cœur de nos préoccupations. Nos enseignants s’attachent donc en permanence à présenter leurs recherches dans le cadre des cours dispensés. Ils intègrent les résultats de leurs travaux à nos nouveaux programmes, comme en témoignent les cours et ressources développés par les Domaines d’excellence pour notre nouveau Programme Grande École (PGE). Ils créent également de toutes nouvelles propositions pédagogiques, à l’instar du Master in Financial Data Intelligence (développé par le Domaine d’excellence AI-Driven Business) et la Summer School Intelligence Artificielle (développée conjointement par les domaines AI-Driven Business et mïnd). Nous invitons en outre des étudiants à participer à des projets de recherche, selon deux axes : en intégrant des étudiants de Master à des projets individuels, ce qui a déjà conduit à des publications conjointes, et via le Research-honors Graduating Project, un nouveau programme qui permet à des étudiants de Master de participer à un ou plusieurs projet(s) de recherche au sein d’un Domaine d’excellence dans le cadre de leur mémoire.

Dernier point mais non le moindre, la recherche doit apporter des contributions utiles aux entreprises qui travaillent avec ou autour de l’école. Cet impact sur le monde de l’entreprise revêt une très grande importance à nos yeux, car nous prenons à cœur notre rôle dans l’écosystème local et au-delà. La majorité de nos chercheurs travaillent ou ont travaillé avec des entreprises pour développer leurs recherches, et en retour les résultats de leurs travaux ont éclairé, d’une façon ou d’une autre, les pratiques de ces entreprises. Nous cherchons également l’occasion de développer des collaborations au long cours avec des entreprises pour le financement de projets de recherche. Objectif qui a été concrétisé notamment au sein du Domaine d’excellence Agribusiness, qui a financé trois doctorants en s’associant avec deux entreprises de l’ANRT (l’Association nationale de la recherche et de la technologie) ; avec l’établissement d’un Observatoire de l’IA par notre Domaine AI-Driven Business ; sans oublier le développement et la réalisation par le Domaine mïnd d’ateliers de formation des cadres avec des partenaires de renommée internationale, tels que l’Imperial College de Londres et l’École d’économie de Stockholm.

Dr Fabio FONTI, Rennes School of BusinessJe vous encourage à lire les trois rubriques qui présentent certaines des réalisations de mes collègues, en particulier (mais pas uniquement) dans le contexte des Domaines d’excellence. Félicitez-les avec moi pour la pertinence du travail qu’ils ont réalisé et continuent de réaliser !

Dr. Fabio Fonti
Associate Dean of Research