Impact académique

Voici quelques exemples qui illustrent l’impact académique des activités de recherche développées par les quatre Domaines d’excellence de l’école depuis leur création en janvier 2019.

Domaine Agribusiness

  • Domaine Agribusiness : Création d’une Équipe de recherche conjointe avec l’INRAe (l’Institut national de recherche français pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement) et Agrocampus Ouest via le Laboratoire de recherche SMART-LERECO. L’équipe est composée de 10 chercheurs : 4 de RSB, 4 de l’INRAe et 2 de l’Agrocampus. L’Équipe de recherche conjointe a pour thème prioritaire la gestion des risques mondiaux du secteur agro-alimentaire
  • Le Directeur du domaine (Dr. Guillaume Bagnarosa)a été invité par le Sénat français, Commission des affaires économiques, en tant qu’expert dans le contexte de l’étude « Crop Insurance and Agricultural Disasters ». (« L’assurance récolte et les calamités agricoles »). La séance a eu lieu le 28 janvier 2020 (programme de la séance).

 

Domaine AI-Driven Business

  • Domaine AI-Driven Business : quatre numéros spéciaux publiés par des revues prestigieuses, sous la houlette de professeurs du domaine Ai-Driven Business, sur des thèmes liés à l’IA
    – Revue : Technological Forecasting and Social Change. Rédacteur en chef invité de Rennes SB : Dr. Dirk Schneckenberg. Titre du numéro spécial : « Artificial Intelligence as an Enabler for Innovation » (L’intelligence artificielle comme catalyseur d’innovation)
    – Revue : International Journal of Entrepreneurial Behaviour & Research. Rédacteur en chef invité de Rennes SB : Dr. Dirk Schneckenberg. Titre du numéro spécial : « Artificial Intelligence as an Enabler for Entrepreneurs » (L’intelligence artificielle comme catalyseur pour les entrepreneurs)
    – Revue : Journal of Business Research. Rédacteur en chef invité de Rennes SB : Dr. Bernadett Koles.Titre du numéro spécial : « Virtual Reality in Marketing » (La réalité virtuelle dans le marketing)
    – Revue : Journal of Behavioral and Experimental Finance. Rédacteur en chef invité de Rennes SB :Dr. Michael Dowling. Titre du numéro spécial : « Artificial Intelligence for Behavioral Finance » (L’intelligence artificielle pour la finance comportementale)
  • Nombreux projets de recherche collaboratifs avec des partenaires externes
    – CCI Paris:financement d’un projet sur l’utilisation de l’apprentissage automatique comme outil pour comprendre la propension à investir des petites et moyennes entreprises
    – b<>com: financement d’un projet (« Prospective ») sur les perspectives futures de l’IA comme outil transformationnel pour la prestation de services financiers
    – dotLAB: : convention pour la mise en place d’un réseau de recherche international avec l’Irish Institute for Digital Business (dotLAB), le domaine AI-Driven étant le membre français de dotLAB. Ce réseau de recherche collaborative partage des ressources pour mener des recherches portant sur le numérique et l’IA dans le monde de l’entreprise (AI-Driven Business)
    – Université de Zayed, EAU : financement d’un projet conjoint avec le Domaine d’excellence Agribusiness sur le recours à la modélisation thématique pour comprendre l’utilisation de récits sur les marchés des biens de consommation agricoles, et leur lien avec le prix des produits. Le projet met en lumière les synergies et collaborations possibles entre ces domaines.

 

Domaine Green, Digital & Demand-Driven Supply Chain Management (G3D) (Gestion de chaîne logistique numérique, respectueuse de l’environnement et guidée par la demande)

  • Publication régulière dans des revues de premier plan traitant de thèmes tels que la gestion de l’exploitation, la gestion de la chaîne logistique, la recherche en matière d’exploitation et les systèmes d’informations, comme les revues European Journal of Operational Research, International Journal of Production Economics, Information & Management, Journal of Business Ethics et International Journal of Production Research (total de 14 articles au cours de la dernière année)
  • Organisation de séminaires de recherche internationaux avec des chercheurs réputés et des rédacteurs de revues de premier plan. Quelques exemples :
    – 18 juin 2019 : séminaire avec le Dr Tamer Boyaci (rédacteur principal, revue Production and Operations Management et le Dr Olga Battaia (rédactrice adjointe, revues IISE Transactions, Omega, JMR et IJMS)
    – 15 octobre 2019 : séminaire avec le Dr James Marsden (Chef de service rédactionnel, revue Decision Support Systems) et le Dr Patrick Chau (rédacteur en chef, revue Information & Management)
    – 12 décembre 2019 : séminaire avec le Dr Ou Tang (rédacteur, revue International Journal of Production Economics)
  • Responsable d’un projet de recherche (projet CONCLuDE) financé par l’Agence nationale de la recherche française. La durée du projet est de quatre ans (de novembre 2016 à novembre 2020).
  • Développement d’accords de collaboration avec le service de recherche en ingénierie environnementale de l’Institut Mines-Télécom Atlantique (IMT Atlantique, un groupe de 60 chercheurs du CNRS actif à Nantes), ainsi qu’avec des établissements réputés, tels que Grenoble INP et ISAE Supaero

 

Domaine mïnd

  • Tirer parti de techniques sophistiquées telles que l’analyse des réseaux et la modélisation thématique pour explorer la complexité – dans ses multiples dimensions – considérée comme une opportunité plutôt que comme un problème
  • Développement de l’Integrated Learning Engine (ILE, ou moteur d’apprentissage intégré) pour le recueil et l’analyse de données textuelles. L’ILE est un outil que le corps professoral peut utiliser pour extraire automatiquement des données, comme des tweets portant sur un sujet spécifique ou émanant d’un ou plusieurs auteur(s) spécifié(s), et leur appliquer différentes techniques d’analyse sophistiquées (notamment la modélisation des sujets, ainsi que l’analyse des sentiments et émotions) intégrées au sein de l’outil. L’outil est pour l’heure réservé aux enseignants de Rennes SB, mais il est prévu d’élargir l’accès à l’ensemble du réseau international de collaborateurs participant à ce Domaine d’excellence
  • Développement d’un laboratoire d’expérimentation (le eLab) pour mener des expériences comportementales, incluant l’analyse des émotions faciales et le suivi du regard
  • Projet de recherche (« Prospective ») avec l’Institut de recherche technologique b<>com (Rennes). Projet visant à interroger, explorer et anticiper selon une approche multidisciplinaire les usages futurs de l’intelligence artificielle et son impact sur les sphères économique, sociale, juridique et éthique, par l’association de méthodes innovantes issues de l’ingénierie, du design et des sciences humaines et sociales.
  • En ligne avec l’ambition d’excellence du Domaine en matière de recherche, les membres publient ou ont publié des articles dans des revues de premier plan, telles que Strategic Management Journal, Journal of Business Ethics, Journal of International Business Studies, Journal of Management Information Systems et Research Policy
  • Organisation régulière de séminaires et d’ateliers d’élaboration d’articles avec des intervenants internes et externes. Parmi les chercheurs invités ont notamment figuré le Dr Nishant Kumar Verma (Institut indien de management, Bangalore), le Dr Juliana Sutanto (Université de Lancaster), le Dr Felipe Massa (Université Loyola, Nouvelle Orléans) et le Dr Moontae Lee (Université de l’Illinois, Chicago)
  • Organisation (de concert avec l’Imperial College de Londres et l’École d’économie de Stockholm) d’un atelier de développement d’idées et d’articles sur le thème « Advancing management theory with sports data» (Faire progresser la théorie du management à l’aide de données du monde sportif), le 17 avril 2020. L’atelier a débouché sur 17 articles et impliqué quelque 50 enseignants et doctorants du monde entier, dont certains rédacteurs principaux actuels et/ou passés de revues de management de premier plan, telles que : Academy of Management Journal, Strategic Management Journal et Academy of Management Review. Prévu à l’origine comme une conférence en présentiel au sein de l’École d’économie de Stockholm en Suède, l’atelier s’est finalement déroulé en mode virtuel du fait de la pandémie de COVID-19. Il s’agissait là de l’un des tous premiers essais d’utilisation d’une nouvelle modalité de partage académique, plus durable, inclusive et ouverte aux évolutions futures